En me relisant, je vous donne l'impression peut être de ne pas être heureuse d'avoir 2 enfants. Je le suis (rassurez-vous ou pas, c'est comme vous voulez) mais cette 2nde grossesse a été pour moi si éprouvante, si terrifiante, si longue que je ne veux pas revivre cela. Mon infection après la naissance de Xana a rendu les choses tellement difficiles les premiers temps, tellement fatiguantes, épuisantes moralement et physiquement que je ne sais pas comment on pourrait revivre cela encore une fois, cette fois-ci avec 2 enfants déjà à la maison. Et toujours ce risque d'une naissance prématurée, avec les conséquences que maintenant nous connaissons (passer son temps à l'hôpital avec le prématuré donc peu de temps avec les autres enfants, l'angoisse perpétuelle que ce BB prématuré ne s'en sorte pas ou qu'il ait des séquelles etc, vivre dans un environnement réellement stérile jusqu'à ses 4 mois - que faire alors avec 2 autres enfants qui lui offrent leurs jouets, leurs mains, enfermer le BB dans une couveuse stérile à la maison ?).

Je n'apprécie que depuis peu d'être maman de 2 enfants, un gars et une fille en plus (apparemment c'est le summon du top ! Personnellement ça m'aurait bien été égal d'avoir eu 2 garçons). Pour la petite histoire la naissance de Xana (naturellement je le rappelle) n'a pas été le moment le plus beau de ma vie (mais comme dirait Kevan le poète, le moment le plus agricole de mon histoire), j'ai mis au monde 2 enfants, aucun n'a crié "spontanément à la naissance" (ils ont tous les 2 été ré-animés - Theo était prématuré et Xana est née en détresse - rassurez-vous (ou pas) je n'ai pas eu le temps de paniquer à l'époque car les équipes pédiatriques étaient sur le coup à chaque fois et tout ça c'est passé très vite et finit très bien. N'empêche qu'on y pense APRES, on repasse le film (enfin les morceaux de films dont on se souvient) dans sa tête, on pose des questions à Kevan ("mais à ce moment-là il s'est passé quoi ?", souvent on a la réponse "je ne sais plus" ou bien "je répondais aux questions de la sage-femme pour toi" ou "tu ne veux pas savoir crois-moi", et on se dit qu'on a eu trop de chance et que non on ne va pas retenter le diable une 3ème fois. 

Et vous, combien de temps pour vous "remettre" d'une naissance, pour envisager une nouvelle grossesse sereinement ? 

Je me sens aussi chanceuse d'avoir pu avoir 2 enfants (en bonne santé), je pense souvent à une copine qui me rappelle tout le temps (et elle a raison d'ailleurs) "t'as déjà la chance de pouvoir contempler re-devenir enceinte"... C'est vrai. Courage à toutes celles qui essaient de faire pousser des petits pieds en elles en 2013 ! Des bisous !