Salut tout le monde ! Nous sommes donc bien rentrés chez nous depuis un mois. Je vous raconterais sûrement un jour ces 4 mois, petit bout par petit bout au fil de l'inspiration... Et joindre quelques photos aussi pour celles/ceux qui ne me connaissent pas sur Facebook.

Aujourd'hui en tout cas, j'ai envie de parler du voyage en lui-même. Des 40 heures de voyage porte à porte, du périple donc. J'étais donc seule au retour avec les 2 loulous (4 et 2 ans pour rappel), je sais que beaucoup dans mes proches s'inquiétaient pour moi de ce voyage. En fait je pense que j'étais la seule à ne pas stresser, à ne pas en faire de cauchemards, à ne pas me dire que je n'allais pas réussir à les gérer. Et même qu'au bout d'un moment à m'entendre répéter que "t'es sûre que ça va aller ?", Tu le sens bien pour le retour ?", "N'en perds pas un en route surtout !", j'ai failli douter... Et puis non finalement je SAIS que je peux les gérer les 2... 

Et finalement alors, mon ressenti ? Et bien ça s'est super bien passé, ils ont été super gentils, co-opératifs et j'ai même eu les félicitations de certains passagers à mon arrivée à Auckland...

Pourquoi ça s'est bien passé vous allez me demander ? (je pense aux personnes qui sont dirigés vers mon blog en ayant tapé les mots-clés "cauchemar voyage avion seul avec enfants aidez moi"). 

1/Mettez vous dans la tête que pour ce voyage vous êtes là pour eux, oubliez-vous. Non vous ne regarderez AUCUN film (ou ailleurs hâché en 457 morceaux, la frustration est trop grande, ne commencez pas à regarder un film sous peine d'en vouloir à vos enfants de tout le temps vous interrompre...), vous ne lirez au plus que le magazine de bord (46 pages, en 13 sessions) - ne sortez même pas le bon gros livre de 528 pages acheté exprès à la librairie du Duty Free. Encore une fois, évitez les tentations. Vous mangerez en 4 coups de (grosses) cuillères à pot - tout en aidant la petite à manger ses pâtes et en ouvrant avec les 3 doigts restant la boîte à dessert du plus grand. Prévoir 2 tenues par enfants + une tenue de nuit. (oui votre sac-cabine sera rempli de trucs pour les enfants... On s'oublie j'ai dit !)

2/ Vous êtes donc au milieu des 2, ne les laissez JAMAIS s'asseoir l'un à côté de l'autre, évitez toute source de conflit, frustration. Vous savez qu'ils vont se chamailler ? Ne les asseyez pas à côté. La petite va vouloir déambuler dans le couloir ? Asseyez-la au milieu de la rangée...

3/ Côté toilettes, encore une fois, oubliez-vous, blindez-vous la vessie, évitez de trop boire pour évitez les allers-retours aux toilettes (car non ils ne vont pas rester tous seuls dans leurs sièges, ils voudront vous suivre... C'est tellement drôle d'être à 3 dans les minuscules toilettes d'avion, appuyez sur la sonnette pour appeler les hôtesses, tirez le rouleau de papier, appuyer sur la pédale-chasse d'eau (au passage, prévenez la plus petite que ça fait BEAUCOUP de bruit cette chasse d'eau... Ca évitera les cris assourdissants dans la cabine de 1m2 qui échoe superbement.). Pour les miens j'avais opté pour la couche pour le plus grand (on l'a met juste avant d'embarquer et on l'enlève en sortant - en précisant que c'est juste au cas où pour le pipi... Le caca c'est toilette !), pour la plus petite, ça ne change rien elle est encore en couche tout le temps. Ne comptez pas sur le personnel naviguant pour garder vos enfants pendant votre pause pipi... 

4/ Essayez dans la mesure du possible de faire un vol de nuit (qui correspond à la nuit des enfants), on met le pyjama avant d'embarquer, et hop on fait dodo dans l'avion. Pour nous le voyage en avion en lui-même durant 24h, on avait un vol de nuit et un vol de jour.

5/ Oubliez les escales shopping ou relaxation au spa du lounge de votre compagnie aérienne. A l'escale quoi qu'il advienne, enfants fatigués, parents éreintés etc ON FAIT COURIR les enfants, pendant toute l'escale (enfin essayez aussi d'avoir des vols qui se goupillent à peu près bien - on avait 4h), on ne s'arrête pas, on ne se pose pas, sous peine de s'endormir. On s'asseoit pour manger (prévoir des snacks - gourdes de compote, petits biscuits etc), de temps en temps et on REPART... Le mieux aussi est d'imprimer un plan des aéroports où l'on va faire escale/embarquer pour voir où se situent les aires de jeux, les escalators, les ascenseurs, les trains pour changer de terminaux etc. Bref tout ce qui peut captiver des enfants, les faire bouger, les empêcher de s'ennuyer et surtout de DORMIR. Ils dormiront dans l'avion dans le vol suivant, c'est le but recherché ! On peut aussi s'amuser à regarder les avions décoller, atterir, essayer de reconnaître les avions d'Air NZ par exemple, les avions rouges etc. Mais pas trop longtemps (ça devient vite monotone pour les enfants et ça ne les dépensent pas assez !). Les miens ont joué aussi un petit moment en dessous les sièges de la salle d'embarquement... Oubliez votre souci d'avoir des enfants propres, mettez leurs des vêtements sombres, les tâches se voient moins. 

6/ Quand ils dorment, DORMEZ !!! Vous ne savez pas pour combien de temps ils vont dormir, s'ils vont dormir tous les 2 longtemps. Ca n'est pas le moment de regarder un film ou lire un livre, reposez vous dès qu'ils ont les yeux fermés. Vous aurez les yeux ouverts bien assez durant le voyage, ne craignez rien !

7/ Prévoyez des livres, des magazines, des petits jeux pour les occuper. J'avais prévu beaucoup trop (4 jeux chacun et 4 magazines chacun) mais au moins j'ai toujours eu de quoi leur changer les idées, les occuper quand ils devenaient un peu trop turbulents. Les jeux comprenaient des jeux de memo (lettres, animaux), des petites figurines (petit Ours brun, des animaux en plastiques, des minis dinosaures), des babioles mais des choses nouvelles ! Les écrans individuels occupent bien mais ne font pas tout. Surtout la plus petite qui ne peut rester concentrée sur un écran plus de 2min23s. Le plus grand a géré ses dessins animés et ses jeux tout seul, mais il faut quand même être là pour mettre les dessins animés en route, mettre le jeu en route etc. Environ toutes les 8 minutes. 

8/ Ne comptez pas trop pouvoir vous promenez dans l'avion. Il fait noir si c'est un vol de nuit, les enfants n'aiment pas marcher dans le noir (enfin les miens en tout cas), sorti de la cuisine au fond et de la cuisine au milieu, y'a pas grand chose à voir. On récupère un paquet de chips au passage (oubliez vos principes sur les snacks et manger des cochonneries entre les repas pendant la durée du voyage). 

9/Essayez également au moment de la réservation de vous faire situer sur un côté (ça dépend des avions, certains sont disposés en 2-4-2, certains en 3-4-3), sur notre 2ème vol nous étiez tous les 3 sur un côté. N'oubliez pas de demander les repas enfants également (servis avant donc plus simple pour les aider à manger), et sur certaines compagnies ils donneront un petit pack de jeux (coloriage, autocollants) et casque audios pour petites têtes.

10/Ne comptez pas sur eux pour porter un sac (5 min ils vont adorer mais l'abandonneront vite et ça sera à vous de le traîner pour le reste du voyage). Comptez un sac cabine pour tout le monde ! Surtout si au bout d'un moment vous vous retrouvez à devoir porter un enfant au cou en plus...

Enumérez comme ça ça paraît un parcours du combattant, mais non en fait. Vous connaissez vos enfants, vous savez quelles situations les rend nerveux, excités etc. Je dirais qu'un tel voyage n'est pas vraiment une partie de plaisir mais ça se fait. N'attendez pas trop de vos enfants, de vous-mêmes. Oubliez-vous et tout ira bien. Je rajouterais aussi que j'ai l'habitude d'être seule avec mes enfants, à les gérer sur de longues périodes seules. Si vous faîtes cela une première fois et que vous n'êtez pas habitués à tout gérer seuls longtemps, ça sera un challenge en plus pour vous. J'explique toujours avant de partir pour un long voyage, une activité où l'on a besoin d'être concentré et calme (par ex une visite au docteur pour l'un d'eux, mais les 2 viennent), que l'on va être tous les 3, que je vais être occupée à m'occuper de chacun d'eux donc il faudra être patient, attendre son tour et m'aider aussi. En général ça passe bien et ils apprécient d'être considéré comme un petit être à part entière qui peut faire une différence. 

Voilà ma contribution aux nombreux blogs de voyage/ bourrés de conseils pour voyage avec de jeunes enfants. Ma vision d'un voyage qui s'est bien passé avec 2 jeunes enfants. J'espère que ça vous donnera envie de tenter un long voyage, si c'est seulement les longues heures en avion qui vous rebutent.

Bon voyage !